Gilles Servat

(crédit photo : David Raynal)

 

Chansons autour de la mer :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gilles Servat, chanteur français d'origine bretonne, né le 1er février 1945 à Tarbes dans une famille d'origine nantaise, est l'un des chanteurs bretons les plus emblématiques. Il débute sa carrière en 1972, en véritable militant du combat pour le renouveau de l'identité bretonne, avant de chanter la musique poétique de Bretagne.

 

Dès ses premiers mois, sa famille rejoint Nantes, puis Cholet où il reste jusqu'à l'obtention de son baccalauréat.

En 1969, Gilles Servat découvre l'Ile de Groix. C'est le coup de foudre. L'année suivante, emporté par la vague musicale des années soixante-dix, il décide de s'engager dans la chanson, trouvant ainsi à s'exprimer selon ses envies. Dès le début des années 70, il fonde le label Kelenn, qui produit Tri Yann An Naoned. En 1972, il y édite son premier disque, La Blanche Hermine. Le disque porte le titre d'une chanson, devenue un hymne en Bretagne. Ce chant pour l'indépendance de la Bretagne fera de Gilles Servat un auteur engagé. Le disque dépasse l'or. La même année, il accepte de vendre le catalogue de Kelenn à Phonogram. Il entre ainsi, avec les Tri Yann et Alan Stivell, dans le circuit de la grande distribution.

L'année suivante, il sort l'Hirondelle. Déjà, il mêle à ses propos violents des chansons poétiques et d'autres sur l'Ile de Groix, son paradis celtique. Trois ans auparavant, il y avait rencontré celle qui devint sa femme et la première chanson en breton qu'il appris fut Me Zo Gannet E Kreiz Ar Mor, de Yann-Ber Kalloc'h, barde originaire de Groix.

Il poursuit sa carrière sur des thèmes poétiques et écologiques concernant la Bretagne et se produit dans de nombreux festivals et salles de concert. Entre 1973 et 1975, il participe à trois films, dont un en rôle principal.

En 1984 et 1985, il monte sur les planches du Théâtre de la Chimère, sous la direction de Michel Ecoffart, pour deux pièces.

Puis en 1993, il présente aux Tombées de la Nuit, son spectacle Le Fleuve, avec une mise en scène d'Alain Mollot, sur une musique de Jean-Marie Sénia. La musique du disque sorti la même année est composée, elle, par Michel Devy, qui a déjà signé de nombreux arrangements des chansons de Gilles Servat.

Gilles Servat est aussi écrivain, il signe une fascinante épopée de science-fiction en cinq volumes, Les Chroniques d'Arcturus, d'un profond dépaysement. Il est aussi sculpteur (de formation), dessinateur et graveur (il présenta ses œuvres en 1986, à Morlaix).

En 1993, Gilles Servat, qui n'avait plus joué avec
Dan Ar Braz depuis 1991 (L'Albatros Fou avec Triskell), participe à l'expérience de l'Héritage des Celtes, aux côtés de 74 autres musiciens (dont Yann-Fañch Kemener, Didier Squiban...). Il sera présent sur les quatre premiers albums de cette nouvelle formation.

Gilles Servat fait donc, à nouveau, son entrée dans le circuit de la grande distribution, en signant chez Sony Music un nouvel album : Sur Les Quais de Dublin, ou l'accompagne le Bagad Ronsed-Mor Lockoal Mendon, Ronnie Drew (des Dubliners), Andy Irvine et Rita Connolly.
 

En 1998 est sorti le disque Touche pas à la Blanche Hermine (Sony Music) en réponse au Front-national qui avait utilisé cet hymne, au cours de ses réunions. Gilles Servat ne l'avait certainement pas écrit pour le FN et, dans sa réponse, qui est un manifeste en faveur de la Bretagne, ne le lui envoie pas dire...

 

Suite au naufrage du pétrolier Erika (de la compagnie Total-Fina), provoquant une nouvelle marée noire en Bretagne, Gilles Servat édite chez Columbia un nouvel album Comme Je Voudrai !. Il reprend à cette occasion la chanson Ar soudarded zo gwisket e ruz, qui parlerait d'un aïeul de Gweltaz Ar Fur.

 

En 2003, Gilles Servat enregistre Escales, somme de ses meilleures chansons. Le disque est suivit deux ans plus tard par une nouvelle production, distribuée par Coop Breizh, Sous le Soleil de Cuivre et d'Eau.

Jérémie Pierre JOUAN

Source :
Dossier de Presse (Belminda Ferrera) Sony Music France


 

Discographie

  • La blanche Hermine, 1971 (45 tours)

  • La blanche Hermine, 1972 (33 tours)

  • Ki Du, 1973

  • Bretagne d'aujourd'hui, compilation, 1973

  • L'hirondelle, 1974

  • La liberté brille dans la nuit, 1975

  • Le pouvoir des mots, 1976

  • Chantez la vie, l'amour et la mort, 1977

  • L'or et le cuivre, 1979

  • Hommage à René Guy Cadou, 1980

  • Gilles Servat en public, 1981

  • Je ne hurlerai pas avec les loups, 1982

  • La douleur d'aimer, 1985

  • Mad in Serenite, 1988

  • Rochambeau 88, 1988

  • L'albatros fou, 1991

  • Le fleuve, 1992

  • A-raok mont kuit (avant de partir), 1994

  • Les albums de la jeunesse (compilation), 1994

  • Litanies pour l'an 2000 (compilation), 1996

  • Sur les quais de Dublin, 1996

  • Touche pas à la blanche Hermine, 1998

  • Comme je voudrai, 2000

  • Escales, 2003

  • Sous le ciel de cuivre d'eau, 2005

  • Je vous emporte dans mon coeur, 2006

      Collaborations :

  • Again, avec Alan Stivell, 1993

  • Héritage des Celtes, avec Dan Ar Braz, 1994

  • Héritage des Celtes en concert, avec Dan Ar Braz, 1995

  • Héritage des Celtes, Finisterres, avec Dan Ar Braz, 1997

  • Héritage des Celtes, Zénith, avec Dan Ar Braz, 1998

  • Bretagnes à Bercy, 1999

  • Saint-Patrick, avec Donal Lunny, 2000

  • Stade de France 2002, 2003

  • Un Galicien en Bretagne, Carlos Nuñez, 2003

      Oeuvre littéraire :

  • Mise à mort des cultures populaires, en collaboration avec Guy Millière, Editions Syros, 1978

  • Connemara (photographies de Didier Houeix), Editions Apogée, coll. "Terre celtes", Rennes

       Dans le domaine de la science fiction :

       - Les chroniques d'Arcturus, éditions L'atalante

  • Skinn Mac Dana, 1995

  • La navigation de Myrdhinn, 1996

  • Arcturus, 1997

  • Les Ssahanis, 2000

  • Le dixième jour de Branvode, 2003

   - Postface du roman "Les sonneurs Noirs" de Jean-Pierre Hubert, collection Autres Mondes, Mango

 

   Sources

    Photo Gilles Servat (article Blog Breizh.bz) : http://blog.breizh.bz/?105-gilles-servat-le-revoila-a-l-olympia

    Oiseau mazouté : (photo Yves Vallier sur la page Portsall) : http://www.yves-vallier.com/galerie/zoom.asp?pre=9052&NumPhoto=9053&suiv=9054&Rub=543

    Biographie Gilles Servat (article Gwerz) : http://www.gwerz.com/artistes/biographies/servat.htm

    Discographie Gilles Servat (article Wilkipedia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Servat

   

Retour Armor en chansons

Contact : armorpassion@yahoo.fr / postmaster@armorpassion.com