Complainte de Yuna Madalen

Tri Yann

 

Extrait de l'album "Café du bon coin"

Paroles et musique : Tri Yann
© 1983 - Marzelle/Phonogram-Polygram distribution

 

 

Marie Madalen, du fond du passé
Le printemps ramène les longues journées
Les journées de peine dans les champs de blé
De Monsieur Etienne de Kérandoaré

Mari Madalen, Mari plac'h gwechall
Le printemps ramène les longues journées,
Diwezhiou labour, er parkou segal,
Parkou braz an Aotrou Stephan Kérandoaré

Le dimanche elle le voyait prier dans l'église de Hédé
Dieu tu l'aimais, soumise, effacée, il ne t'a jamais regardée.

Yuna Madalen, un siècle a passé
Le printemps ramène les longues journées
Plus lourde est la chaîne quand revient l'été
Pour une ouvrière de chez Kérandoaré

Yuna Madalen, goude kant goan,
Le printemps ramène les longues journées
Re bounner ar bec'h pa ze gouezh an hanv,
'Vit ur vicherouez eus ti Kérandoaré.

Mais le dimanche pendant qu'il va chasser aux garennes de Hédé
Tu vas à Rennes, tu vas dessiner sur l'usine un poing noir serré.

 

Retour Armor en chansons

Contact : armorpassion@yahoo.fr / postmaster@armorpassion.com