Jean-Jacques Goldman

 

 

Chansons autour de la mer :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jacques Goldman,  est un auteur-compositeur-interprète français, né le 11 octobre 1951 à Paris, dans le 19ème arrondissement. Il est le troisième d'une famille d'origine juive de quatre enfants. Sa mère, Ruth Ambrunn, née à Munich (Allemagne), et son père, Alter Mojze Goldman, né à Lublin (Pologne), furent héros de la Résistance. Il a pour frère cadet l'auteur-compositeur Robert Goldman et une sœur, Evelyne, qui est médecin. Il est également le demi-frère de Pierre Goldman, militant d'extrême gauche, qui a été assassiné en 1979 après avoir commis plusieurs braquages. Bachelier en 1969, il poursuit ses études et intègre l'Edhec à Lille, dont il sort en 1973. Avec son frère Robert, il a fondé la maison de productions JRG.

Jean-Jacques mène une enfance et une adolescence tranquille auprès de sa famille à Montrouge. En 1962, ses parents le poussent à apprendre le violon et le piano il s'exécute, mais sans grande conviction. C'est en 1965 qu'il reçoit son premier choc musical en entendant Think d'Aretha Franklin. Il se met à la guitare et commence sa carrière. En 1966, il rejoint le groupe des Red Mountains Gospellers formé d'une bande de copains du lycée et qui se produit dans l'église Saint Joseph de Montrouge. Le prêtre est emballé par le groupe et les aide à financer leur premier album qu'ils auto-produiront.

Après avoir joué avec plusieurs groupes dans des bals, il se lance pour la première fois sur scène avec les Phallanster au Golf Drouot.

Il ne laisse pas pour autant tomber ses études et après avoir été reçu avec mention à son Baccalauréat D en 1969, il entre sans conviction dans une prépa HEC parisienne. Il ne réussit pas à intégrer une des prestigieuses Parisiennes, mais intègre tout de même l'EDHEC à Lille. En 1973, il a deux diplômes en poche : celui de l'EDHEC et une licence de sociologie qu'il a préparée parallèlement.

Un peu baroudeur, il met à profit ses vacances pour découvrir d'autres pays : la Suède en 1971, la Turquie en 1972, puis le continent américain (Etats-Unis, Canada, Mexique) en 1973. L'année suivante il doit partir faire son service militaire dans l'armée de l'air. A son retour en 1975, il retrouve Catherine qu'il épouse quelques mois plus tard.

1975 est une année chargée pour Jean-Jacques Goldman qui va intégrer le groupe Taï Phong (Grand Vent en vietnamien). Leur premier album sort la même année et Sister Jane rencontre un énorme succès. Parallèlement, il enregistre quelques titres en solo qui ne rencontrent pas de succès. Peu à peu, le groupe s'essouffle et ses membres parviennent à la conclusion qu'ils ne peuvent plus travailler ensemble. Jean-Jacques Goldman décide de partir et cède sa place à Michael Jones avec qui il se lie d'amitié.

En 1977 naît son premier enfant, Caroline, qui sera suivie en 1979 de Michael, puis de Nina en 1984.

Jean-Jacques Goldman se lance alors dans une carrière solo avec des textes en français qu'il écrit lui-même. Les débuts sont plutôt difficiles et au début des années 80, il s'est presque résigné à travailler dans le magasin de sport de son frère pour gagner sa vie. C'est par hasard qu'il rencontre un ami qui cherche des chansons pour lancer une jeune chanteuse. Ce projet n'aboutira pas, mais Marc Lumbroso a repéré l'auteur compositeur et décide de le lancer.

En 1981, il signe un contrat pour 5 albums avec le label Epic chez CBS. Le premier fortement inspiré de la musique anglo-saxonne des années 70-75 connaît un succès mitigé. Puis, en 1982, sort Quand la musique est bonne qui rencontre un immense succès. Jean-Jacques Goldman reçoit le Diamant de la chanson française "meilleur espoir 1982". Dès lors les albums se succèdent et le phénomène Goldman grandit. Ses innombrables tubes sont repris en choeur par des milliers d'admirateurs qui entonnent en choeur les paroles de Comme toi, Je te donne ou encore Je marche seul.

Il continue à chanter et écrit des textes pour de nombreux artistes tels Johnny Hallyday, Khaled (Aïcha) ou encore Céline Dion qu'il a fait connaître aux Français au milieu des années 90. Il a souvent travaillé en collaboration avec d'autres chanteurs notamment avec Michael Jones et Carole Fredericks. Cette collaboration aboutit à plusieurs albums dont,en 1990, Frederick -Goldman -Jones, puis, en 1993, Rouge.

En 1997, il divorce d'avec Catherine puis le 13 octobre 2001, se remarie avec Nathalie Lagier, agrégée et docteur en mathématiques. Trois filles naîtront de cette union : Maya, le 9 novembre 2004, Kimi, le 26 décembre 2005, et Rose, fin juillet 2007.

Goldman a depuis longtemps mis son talent au profit d'œuvres humanitaires. On note notamment la participation au collectif pour les enfants d'Éthiopie (sous la direction de Daniel Balavoine et Renaud), les Restos du Cœur (pour lequel il compose la célèbre chanson), Sidaction, Solidarité Asie, etc. Il est encore aujourd'hui l'une des personnes importantes des actions annuelles des Restos du Cœur. Jean-Jacques Goldman est l'initiateur et l'un des organisateurs de la soirée des Restos du Cœur qui rencontre chaque année un succès colossal et qui constitue 20 % (vente CD/DVD inclue) des recettes annuelles de l'association. Il est un des seuls artistes compositeurs à offrir ses droits d'auteur aux associations pour lesquelles il compose.

Jean-Jacques Goldman a écrit pour de très nombreux artistes parmi lesquels Joe Cocker, Garou, Marc Lavoine, Gérald de Palmas, Maurane, Patricia Kaas, Rose Laurens, Khaled, Audrey Sara, Yannick Noah, Lââm, Florent Pagny, Patrick Fiori, Ray Charles, Roch Voisine etc.

Il a particulièrement collaboré avec Johnny Hallyday pour qui il a entièrement écrit et composé Gang en 1986, puis produit Lorada en 1995, et avec Céline Dion sur D'eux (album francophone le plus vendu de l'histoire) et S'il suffisait d'aimer en 1995 et 1998

 

Il a écrit la plupart de ses chansons en utilisant son propre nom (pour Céline Dion, Patricia Kaas, Johnny Hallyday, Garou, Khaled, Rose Laurens, Lorie, Marc Lavoine, Florent Pagny), mais a parfois, jusqu'en 1994, fait usage de pseudonymes, afin que la presse juge ses titres de façon plus objective. Ces pseudonymes sont :

Sweet Memories
"Tout doucement" pour Jane Surrey,
"Viens" pour Michael Jones.
First prayer
"High Fly" et "Tell Me Why" en 1980.
Sam Brewski
"Comme un tout p'tit bébé" pour Philippe Lavil en 1991,
"Il me dit que je suis belle" pour Patricia Kaas en 1993,
"Est-ce que tu me suis", "Loin", et "Si tu veux m'essayer" pour Florent Pagny, en 1994,
"Tu t'en iras" pour Christopher Thompson en 1993, reprise par Roch Voisine en 2001,
O. Menor
"Tu me suffiras", Ici-bas" et L'aventure humaine" pour Marc Lavoine, en 1993.
Ce pseudonyme est la transcription phonétique de Homme en or" (om en or), traduction de l'anglais Gold man.

 

L'année 2005 sera une année particulière puisqu'il recevra la victoire de la musique de l'interprète masculin des vingt dernières années et sera élu 53ème français de tous les temps.

Mais en septembre, Jean-Jacques Goldman décide de faire une pause dans sa carrière musicale pour consacrer du temps à sa vie de famille.

 

Réticent à toute médiatisation, il a ainsi su se faire une place de choix au sein du paysage musical français, étant un de ces rares artistes dont les chansons sont sur toutes les lèvres.

 

   Discographie

  • 1er Album (inclus Il suffira) - 1981

  • Quand la musique est bonne - 1982

  • Positif - 1984

  • Non Homologué - 1985

  • En public - 1986

  • Entre gris clair et gris foncé - 1987

  • Traces - 1989

  • Fredericks Goldman Jones - 1990

  • Sur scène - 1992

  • Rouge - 1993

  • Du New Morning au Zénith - 1995

  • Singulier - 1996

  • En passant - 1997

  • Tournée 98 En passant - 1999

  • Bande originale d'"Astérix et Obélix contre César" - 1999

  • Pluriel - 2000

  • Intégrale 81/91

  • Intégrale 90/00

  • Chansons pour les pieds - 2001

  • Un tour ensemble - 2003

   Sources

    Photo Jean-Jacques Goldman (article JJG en passant) : http://jjgenpassant.free.fr/

    Discographie (article Sony Music - Site officiel) : http://www.sonymusic.fr/jeanjacquesgoldman/

    Biographie Jean-Jacques Goldman (article Actustar) : http://www.actustar.com/Star/1161/jean-jacques-goldman

   Biographie Jean-Jacques Goldman (article Monsieur Biographie : http://www.monsieur-biographie.com/celebrite/biographie/jean_jacques_goldman-1627.php

 

Retour Armor en chansons

Contact : armorpassion@yahoo.fr / postmaster@armorpassion.com