"Le saut de Saint Michel"

O.-L Aubert

Extrait de "Légendes traditionnelles de la Bretagne"

33e édition

© Editions Coop Breizh - 1994

ISBN 978-2-909924-14-9

 

 

 

Le diable était jaloux d'avoir vu se construire sur le Mont Saint-Michel l'abbaye magnifique que l'on regarde à juste titre comme la Merveille de l'Occident. Il prétendait que le Mont était sa propriété et que les constructions qui s'y élevaient devaient, en vertu des lois, lui appartenir. Saint Michel était d'un avis différent.

 

La discussion roulait principalement sur le point de savoir qui, des deux, baptiserait le mont. Ne pouvant se mettre d'accord, tous deux résolurent de faire l'essai de leur puissance. Ils convinrent que celui qui, d'un bond, franchirait le plus grand espace serait déclaré vainqueur et donnerait son nom au Mont.

Tous deux s'élancèrent. Le diable tomba dans le Couësnon, la rivière qui sépare la Normandie de la Bretagne et dont les eaux se perdent dans les sables mouvants. Saint Michel, soutenu par ses grandes ailes, alla tranquillement atterrir sur le Mont Dol, dont la pyramide se dresse comme un tumulus au milieu de la plaine.

 

On voit encore sur un rocher, proche de l'église, l'empreinte du pied de l'archange et la marque des griffes de Satan.

 

Retour sommaire légendes

Contact : armorpassion@yahoo.fr / postmaster@armorpassion.com