Max Jacob

 

(11 juillet 1876 - 5 mars 1944)

 

 

 

 

 

D'origine juive et né à Quimper, Max Jacob s'installe à Paris où il va se lier avec les peintres et poètes de la bohème avant-gardiste du 20ème siècle.

C'est en 1921 qu'il ira vivre au monastère de Saint-Benoit-sur-Loire.

Ses origines juives mais aussi son homosexualité feront qu'il sera arrêté par les Nazis en février 1944 puis déporté au camps de Drancy où il mourra.

Ses poèmes ne seront édités qu'à partir de 1912. Aujourd'hui, il est répertorié comme poète, romancier, essayiste et peintre.

 

 

 

Son oeuvre

 

  • Le Christ à Montparnasse

  • Saint-Matorel (1911)

  • La Côte (1911)

  • Oeuvres burlesques et mystiques de Frère Matorel (1912)

  • Le siège de Jérusalem, grande tentation céleste de Frère Matorel (1914)

  • Le cornet à dés (1917)

  • Le phanérogame (1918)

  • La défense de Tartufe (1919)

  • Cinematoma (1920)

  • Le laboratoire central (1921)

  • Le Roi de Béotie (1921)

  • Le cabinet noir (1922)

  • Art poétique (1922)

  • Filibuth ou la montre en or (1923)

  • Le terrain Bouchaballe (1923)

  • Visions infernales (1924)

  • L'homme de chaire et l'homme reflet (1924)

  • Les pénitents en maillots roses (1925)

  • Le fond de l'eau (1927)

  • Le tableau de la bourgeoisie (1929)

  • Rivage (1931)

  • Bourgeois de France et d'ailleurs (1932)

  • Ballades (1938)

 

Extraits

Le laboratoire central (1921)

Mille regrets

J’ai retrouvé Quimper où sont nés mes quinze premiers ans
Et je n’ai pas retrouvé mes larmes.
Jadis quand j’approchais les pauvres faubourgs blancs
Je pleurais jusqu’à me voiler les arbres...

© Gallimard

Texte sous copyright et protégé par le droit d'auteur.

 

 

Le cornet à dés (1917)

Silence dans la nature

Quand, entre les collines boisées du Finistère, nous allions à la chasse aux oiseaux, mon chien et moi, Rataud s’amusait sur les routes à faire des huit avec mes pas ; plus j’allais vite, plus il y prenait de plaisir...

© Gallimard

Texte sous copyright et protégé par le droit d'auteur.

 

 

         Sources

Max Jacob peintre (Musée des Beaux-Arts de Quimper) : http://musee-beauxarts.quimper.fr/htdocs/pgind02_jacob.htm

    Max Jacob (article Wikipédia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Jacob

    Max Jacob (Florilège) : http://www.florilege.free.fr/florilege/jacob/index.htm

 

retour aux poètes bretons

  Contact : armorpassion@aol.com / postmaster@armorpassion.com

 

 

 

Contact : armorpassion@yahoo.fr / postmaster@armorpassion.com